L’étron Ménard pétainise Béziers

11218708_877883075605290_5531044570451551320_n

 

Extrait de l’article de Laurence Creusot (FR3 Languedoc Roussillon)

Deux membres du Conseil national du PS, le « parlement » du Parti socialiste annoncent avoir saisi la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) et le Défenseur des Droits sur le « scandaleux fichage d’enfants » effectué par le maire apparenté FN de Béziers, Robert Ménard.
« Ces pratiques d’un autre temps, assumées dans une émission télévisée à grande écoute, par un élu de la République, sont d’une exceptionnelle gravité« , écrivent Mehdi Ouraoui et Naïma Charaï, dans une lettre adressée à la présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin, et au Défenseur des Droits, Jacques Toubon.
« Nous vous saisissons donc aujourd’hui en vue d’enquêter sur ce scandaleux fichage d’enfants qui est non seulement illégal mais profondément révoltant pour tout républicain », ajoutent-ils.
Ces pratiques « représentent également une discrimination en raison de la religion réelle ou supposée, réprimée pénalement, avec circonstances aggravantes si les auteurs ont agi comme agents publics ou comme responsables d’un lieu accueillant du public », soulignent les deux signataires.
« Cela fait des décennies dans notre pays que l’on n’a pas entendu parler d’un élu qui ficherait des enfants au titre de leur religion supposée. On atteint des limites qui n’avaient pas été franchies, probablement, depuis la seconde guerre mondiale. C’est un scandale absolu », a déclaré Mehdi Ouraoui à l’AFP.

Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée: « Je ne suis pas surprise, ça ne fait que concrétiser dans des faits condamnables par la loi des positions de l’extrême droite. Ce serait impensable qu’il n’y ait pas de réaction des pouvoirs publics. »
Corinne Narassiguin, porte-parole du PS: « C’est vraiment la démonstration de ce que serait le Front national s’il arrivait au pouvoir en France. C’est très grave. Maintenant, on fiche les enfants musulmans. La prochaine étape, c’est quoi?
Le port du croissant jaune? On va où avec ce type de pratiques? » (à l’AFP)
Eduardo Rihan-Cypel, député PS: « On a connu dans des sales temps pour la France le fichage vichyste. Nous avons maintenant le fichage de Ménard à Béziers. C’est de même nature et de même ordre. (M. Ménard) « fait une provocation et il se met dans l’illégalité totale. M. Ménard est devenu quelqu’un de hors-la-loi ».

Parti communiste français (PCF): « Le PCF se félicite de l’ouverture d’une enquête préliminaire suite au propos de Robert Ménard (…) Le racisme anti-musulman et anti-arabe du maire de Béziers s’exprime aujourd’hui, en visant des enfants de la République, de la façon la plus abjecte. Ses pratiques nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire. L’utilisation des listings scolaires pour ficher des enfants en fonction de leurs origines et établir des statistiques ethniques est parfaitement scandaleuse. Robert Ménard doit s’expliquer devant la justice. L’enquête doit aller à son terme et si les faits sont avérés, il doit être condamné avec la plus grande sévérité ». (communiqué).

Nouveau parti anticapitaliste (NPA): « Cet homme est dangereux. C’est un délinquant. Par ses propos il révèle sa pratique raciste et discriminatoire en tant que maire.
Il avoue ouvertement organiser le fichage illégal des enfants scolarisés dans sa ville, et en tire des conclusions du même ordre que celles qui ont prévalu sous Pétain contre les juifs. Il a simplement changé de bouc émissaire. Aujourd’hu  le gouvernement condamne et annonce une enquête. Ce n’est malheureusement pas suffisant.
Robert Ménard n’en est pas à sa première provocation raciste et il met en évidence ce que serait la politique menée par un gouvernement d’extrême droite. Il faut engager des poursuites contre lui, le condamner, le révoquer en tant que maire ».

Christian Jacob, chef de files des députés UMP: « Si c’est avéré, c’est tout à fait condamnable. On est Français, on est républicain, on est sur le sol de la République, à ce moment-là, chacun, quels que soient ses origines, se conforme aux règles de la République, et il n’y a pas de sujet pour savoir d’où on vient (…) C’est épouvantable comme façon de procéder (…) tous les enfants sont les enfants de la République, ils doivent être traités exactement de la même façon, peu importe leur origine, peu importent leurs convictions ou les convictions de leurs parents (…) Ce sont des dérives que je condamne fortement parce que je crois dans les valeurs de la République ».

À propos de Patryck Froissart

Patryck Froissart, originaire du Borinage, à la frontière franco-belge, a enseigné dans le Nord de la France, dans le Cantal, dans l'Aude, au Maroc, à La Réunion, à Mayotte, avant de devenir Inspecteur de l'Education Nationale puis proviseur (à La Réunion et à Maurice). Il a publié en 2003 "L'Eloge de l'Apocalypse", un recueil de poèmes de 90 pages, et en 2006 "L'Eloge de l'Opaque Ellipse", un "proème" de 180 pages. Longtemps membre du Cénacle Jehan Froissart de Valenciennes, il a collaboré à plusieurs revues de recherches poétiques. Il a reçu en 1971 le prix des Poètes au service de la Paix. Patryck Froissart a publié ces dernières années: - en 2011 "La Mise à Nu", un roman de 576 pages, aux Editions MPE (voir sur ce site) - en 2012 "La Mystification", un conte poétique fantastique (Editions MPE) - en 2012 "La Déferlante", nouvelle, dans l'ouvrage collectif "La Dernière Vague" (Editions Ipagination) - en 2012 "Feux follets", nouvelle, dans l'ouvrage collectif "Fantômes" (Editions Ipagination) - En 2013: Les bienheureux, nouvelles, Editions Ipagination - En 2015: La divine mascarade, poèmes, Editions Ipagination
Ce contenu a été publié dans Mes étrons publics. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*